Forum dédié au couple Kira-Lacus de la série Gundam Seed Destiny
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 5:52

-le titre: Mon professeur est un ange !
-nom de l'auteur:Lyna
- le genre auquel appartient la fic: romance
- à partir de quel âge peut-on selon vous la lire: tout age
-personnages principaux ,les couples principaux: Kira Yamato et Lacus Clyne
- un petit résumé :
Kira yamato aimerait tomber amoureux comme il l'a toujours revé...La venue de son nouveau professeur sera une révélation pour lui ! Une femme comme il n'en a jamais vu, une douceur inégalable, ce fut le coups de foudre ! Encouragé par sa soeur jumelle, Cagalli, il décide de conquérir le coeur de cette remplaçante malgré leur différence de statut...



Chapitre 1:

POV Kira

Tout a commencé par une journée ensoleillée, ou une matinée plutot. Comme chaque matin, je me dirigeais vers l'école avec Cagalli, ma soeur jumelle. Des cheveux blond s'arrêtant aux épaules,des yeux de couleur ambre et un caractere bien trempé, on était loin de se ressembler.
De mon coté, j'avais plutot des cheveux bruns,dernièrement ils avaient assez poussés mais pas autant que ceux de Cagalli, j'ai un visage fin et cela risquerait de me jouer des tours !
A coté d'elle, Asran, mon meilleur ami. Ca faisait bien longtemps que je le connaissais. On avait été séparé pendant longtemps a cause que ses parents avaient déménagés. Depuis qu'il est de retour, il est tombé amoureux de Cagalli et ils ont commencés a sortir ensembles petit a petit...
Je soupirais, je n'étais jamais tombé amoureux et pourtant j'aurais aimé...
L'année passée j'étais sortit avec Fllay Allstar, une fille de ma classe qui m'avait dit etre amoureuse de moi. Malheureusement peu de temps apres elle m'avait montré son vrai visage, celui d'une fille prétentieuse et manipulatrice.
Apres avoir rompu avec elle, j'ai décidé d'attendre de tomber amoureux pour avoir une vrai relation...
L'année était déja a moitié terminée et notre professeur était partit, Sans doute a cause du mauvais traitement que lui avaient infligés les autres éleves turbulent de la classe.
Ces temps-ci, il avait meme commencé a prendre des anti-dépresseur, mais il n'a tout de meme pas tenu la route...


Nous voici en classe, le délégué, Asran, nous fait signe de s'assoir. C'est bizarre, a lui tout le monde lui obéit ! Meme Ysak qui n'est pourtant jamais d'accord avec lui...
Une jeune femme aux longs cheveux rose entra. Je le fixait du regard sans pouvoir détacher mes yeux.
Elle n'était pas tres grande, ses cheveux lui donnaient l'air d'un ange. Elle les avaient d'ailleurs coiffés d'une broche jaune.
Etait-ce notre nouveau professeur ? J' avait du mal a y croire, mais tout me laissait y penser.
Elle se mit derriere le bureau et y posa son sac rose clair.
Elle nous souria avec son visage d'ange et frappa doucement des mains.
-" Enchantée, je suis mademoiselle Clyne, votre remplaçante !"
Cagalli lanca une boulette de papier sur moi, me sortant ainsi de mes pensées.
Je me tourna vers elle d'un air énervé.
-" quoi ?"
Elle ria un petit peu puis chuchota.
-" Elle te fait de l'effet,hein ?"
Je me contenta de tourner la tete.
Ben oui...Il faut avouer qu'elle est belle !
Normal que je la trouve mignonne...et puis elle m'a l'air gentille aussi...et puis douce...
Je sentais mon coeur battre anormalement fort.
Je commençais a rougir, pensant a elle alors que je ne la connaissais pas encore.
-" Kira, Kira Yamato !"
Je sortis immédiatement de mes pensées, elle venait de prononcer mon nom de sa douce voix !
Sans y réfléchir, ou plutot comme un réflexe, je me levais précipitamment.
-" Oui ! présent !"
Elle leva la tete vers moi, surprise puis me souria en esquissant un rire discret.
-" Enchantée Kira"
Elle me souriait ! A moi ! A moi seul cette fois !
Mes levres se mirent a sourire d'elles meme.
Cagalli avait raison, elle me faisait de l'effet, meme plus que ca ! Mon coeur qui battait plus fort que jamais avait bien raison, je venais de tomber amoureux pour la premiere fois...Enfin, je crois...
De l'autre coté de la classe, Fllay me regardait d'un air mauvais lorsque je fis signe a Cagalli de me rejoindre sur le toit apres la classe.

Quand le temps de midi sonna, je regardais mademoiselle Clyne sortir de la classe et la suivit. Derriere elle, un parfum sucré régnait.
La voyant marcher devant moi, j'avais envie de la prendre dans mes bras, caresser sa peau de porcelaine, glisser ma main dans ses cheveux...
Remarquant que quelqu'un la suivait, elle se tourna vers moi en souriant.
-" A tout a l'heure Kira !"
En chantonnant, elle sautilla dans les escaliers.
Non seulement elle était belle, mais elle avait aussi une voix d'ange !
Je pris les couloirs puis un vieil escalier pour arriver enfin sur le toit.
Les joues encore rougies, j'avançais vers Cagalli et Asran, déja assis sur une couverture, entament un panier repas tel un pique-nique.
-" Ah ! Kira !" Fit remarquer Asran.
Cagalli se tourna vers moi.
-" De quoi tu voulais parler ?" me questionna-t-elle.
Je m'assois a coté d'eux, mal a l'aise.
-" En fait...Je crois que je suis..."
-" Amoureux !" continua Cagalli.
Je leva brusquement la tête, les voyants souriants, je tournais les yeux.
-"...Oui...Je crois..." admettais-je.
-" C'est super !" s'écria cagalli.
-" Mais c'est la prof, c'est ça le problème !"
Je soupirais, oui, c'était tout de même le professeur. On dit qu'on ne commande pas l'amour, mais je n'avais jamais vu une fille, ou plutot une femme, plus...merveilleuse.
-" Tu ne l'a rencontré que ce matin ! et encore ! "Rencontrer", c'est un grand mot, tu ne sais rien d'elle !" Me fit a nouveau remarquer Asran.
-' Je sais..." admettais-je.
-" Laisse le tranquille Asran !" Coupa ma soeur, elle se tourna ensuite vers moi et continua "Si tu es sur de toi, pas de discussion, tu dois foncer !"
Je lui souria, "foncer",c'est un mot qui lui va bien a Cagalli, mais c'est loin d'etre mon cas...
La cloche retentit, la pause était terminée.
-" Déjà ?!"
Cagalli soupira,agacée.
Moi ça m'allait, bien que je n'aimais pas trop l'école, j'allais la voir et c'est tout ce qui m'intéressait.
Pour la première fois, j'étais le premier a rentrer en classe.
Mademoiselle Clyne passa a coté de moi, m'adressant a nouveau son sourire enchanteur.

J'avais finalement raison, on se sentait bien lorsqu'on était amoureux...


Dernière édition par le Jeu 7 Fév - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 5:54

Chapitre 2:

Lorsque j'arrivais en cours le lendemain matin, je vis un groupe de filles qui était de ma classe. C'était assez étrange, d'habitude j'arrivais premier ! Sauf quand j'attendais Cagalli et Asran...la c'était sur, j'étais parmi les derniers !
Mais a partir de maintenant, je m'étais juré d'etre toujours le premier a entrer en classe ! Avec un peu de chance, il y aurait certains jours où je pourrais arriver a lui parler seuls a seuls...Et non, ca ne m'était toujours pas passé, au contraire ! Toute la nuit j'avais revé de cette remplaçante, mademoiselle Clyne...
En me réveillant ce matin, je n'aspirait qu'a la revoir.
"Elle te fait de l'effet, hein ?" Cette phrase qu'avait prononcé Cagalli la veille me trottait en tete.
Comment aurais-je pu deviner qu'un jour je rencontrerais quelqu'un comme mademoiselle Clyne ?
Des ricanements incessants me firent sortir de mes pensées.
Dans le groupe de filles que j'avais repéré tout a l'heure, il y avait Fllay.
Elle avait l'air satisfaite et me regarda. Son sourire avait quelque chose qui me faisait penser a une "victoire"...
Qu'avaient-elles encore manigancées ?
Je me leva de ma chaise et me dirigea vers elles.
-" Qu'est-ce que vous trafiquez ?"
Un d'entre elles se tourna vers moi et me dévisagea.
Le peu d'espace qu'elle laissa de libre inconsciemment ,je perçus de la ficelle attachée a la poignée de la porte prévue pour les professeurs et au dessus, un seau rempli par je ne sais quel liquide immonde.
La premiere supposition qui me venait a l'esprit semblait etre la bonne, elles attendraient que mademoiselle Clyne arrive pour que ce seau soit renversé sur elle.
Quel plan puérile et immonde !
-" Ne me dites pas que vous comptez vraiment faire ca ? Qu'avez vous contre la remplaçante ?"
Fllay s'approcha vers moi, d'un air énervé.
-" Et toi ? Qu'est-ce qui te prends tout a coups ? Tu n'a pas vu les yeux de caniche que tu lui faisais ?"
Les yeux de caniche ? Je faisais vraiment des yeux comme ca ?
J'avais du mal a y croire...Si je faisais des yeux pareils, toute la classe avait donc deviné mes sentiments ?
Je leva les bras et prit le seau.
Ce qu'elles avaient mit a l'intérieur était une sorte de sauce piquante a la couleur brune...
Rien que de penser qu'elles voulaient que ca se déverse sur mademoiselle Clyne, j'en était malade !
En particulier une, je n'aurais jamais pu croire qu'elle irait jusque la !
Je me tourna vers Fllay, énervé.
-" Qui a décidé de faire ca ?"
Elle soupira puis prit un air fier.
-" C'est moi qui en a eu l'idée, en quoi ca te dérange ?"
L'espace d'une seconde, je repensa a ce qu'il s'était passé entre nous, mon premier baiser, la premiere fois où je l'ai fait...
Plus énervé que jamais, je m'avança rapidement vers elle lui lui donna une gifle.
--" Qu'est-ce qu'elle t'a fait ?! Laisse la tranquille !" lui criais-je.
Fllay me regarda dans les yeux, la main sur sa joue rougie.
Elle m'empoigna le bras et m'emmena dans le couloir.
Que me voulait-elle encore ?
Elle m'adossa contre le mur et rapprocha ses levres des miennes.
Lorsque je le réalisa, je l'arrêta en la poussant.
-" Ca va pas ?! Laisse moi tranquille !"
Lorsque je vis son air triste et gené, je regrettais d'avoir été si brusque avec elle.
Elle me regarda, ses yeux commencèrent a laisser des larmes s'échapper sur ses joues.
De ses mains, elle empoigna ma chemise et réfugia sa tete contre moi.
-" Kira...Qu'est-ce que tu ressens pour elle ?" me demanda-t-elle de sa voix tremblante.
La voir comme ca m'aurait presque fait pitié, je ne pouvais pas lui dire que je n'avais aimé quelqu'un comme j'aime mademoiselle Clyne ?
En parlant du loup...
La femme de mes reves arriva, des livres en mains.
Elle leva les yeux vers Fllay et moi, d'abord surprise par notre posture, elle nous souria néanmoins.
-" Vous êtes matinaux !' fit-elle remarquer.
Lorsqu'elle s'éloigna pour rejoindre la salle des professeurs, tout s'embrouilla dans ma tete.
Qu'allait-elle croire ? Que j'étais avec Fllay ? Non! Ce n'était pas du tout ca !
Je mis mes mains sur les épaules de Fllay et la détacha de moi.
-" Je suis désolé Fllay...Mais..."
Sans pouvoir trouver des mots appropriés pour terminer ma phrase, je me dirigea vers la classe.

Toujours dans le couloir, la tete baissée, Fllay murmurait dans un rire forcé qui n'avait rien de naturel.
-" Alors j'avais raison..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 5:56

Chapitre 3:

POV Kira

Moi qui était souvent absent a cause de ma santé fragile, depuis que mademoiselle Clyne était arrivée en tant que remplaçante, je n'avais plus manqué un seul jour.
Meme malade, j'allais a l'école ! Hors de question de rester un jour sans la voir ! Les week-ends et les vancances étaient déja assez pénibles...
Et les grandes vacances qui arrivent...Moi qui les attendait toujours avec impatience, cette fois j'avais peur d'y arriver.
Deux longs mois sans elle...Sans savoir si l'année prochaine elle sera encore la... je redoutais les grandes vacances qui s'approchaient a grand pas.
La crainte perpétuelle qu'elle se trouve entre-temps quelqu'un dont elle tombe amoureuse...Les hommes devaient se bousculer pour essayer de tenter leur chance avec elle...
Comme le prof de gym tiens ! Ce crétin essayait toujours de l'inviter a diner dès qu'il la voyait ! ce qui avait le don de m'énerver...Le sourire revenait a mes levres quand j'entendais mon petit ange,tel que je l'avait surnommé secretement, refuser poliment en ayant du mal a cacher son dégout pour les muscles omniprésents du professeur. Elle n'aimait pas les hommes musclés ! Bonne nouvelle, j'en avait pas !

Repensant a ca en choisissant un livre de la bibliotheque, je soupirais.
Aujourd'hui on avait beaucoup a étudier, les examens commencaient demain.
J'avais déja a commencé a étudier il y a un mois, heureusement d'ailleurs ! Asran aussi mais Cagalli....
Fidele a elle-meme, elle commençait ses études aujourd'hui seulement ! Pas question de rester a la maison pour l'entendre crier qu'elle ne comprend rien et qu'elle ne sera jamais retenir tout ca pour demain...
Je m'étais donc réfugié a la bibliotheque, histoire de lire un livre tranquillement dans le calme.

Le livre qui avait attiré mon attention était un roman a l'eau de rose...Si Asran et Cagalli me verrait en train de lire ca...Je n'ose meme pas imaginer leur réaction...
C'était l'histoire d'une fille, amoureuse de son professeur...Vous comprenez maintenant pourquoi l'histoire m'avait attiré ?
Les roles étaient inversés mais les sentiments étaient presque les memes, sauf que je n'arriverais jamais a lui dire ce que je ressens sur papier, pas plus que oralement tellement c'était intense, je ne trouverais jamais de mots appropriés...
Une main blanche bougea un peu le livre alors que j'étais concentré dans ma lecture, ce qui me fit sursauter.
J'entendis une voix familliere, qui fit immédiatement battre mon coeur si fort qu'il brisa le calme de la bibliothèque.
-" "l'amour interdit"...c'est un tres bon livre, je ne savais pas que vous lisiez ca !"
Je leva la tete brusquement, mon ange aux cheveux roses me regardait en souriant.
Cette fois-ci, elle n'était pas mon professeur ni moi son élève, nous n'étions pas en classe, elle ne me donnais pas cours mais me parlais tout de meme.
Rien que tout les deux, l'un tout pres de l'autre...comme dans un reve.
Je la dévorais des yeux sans qu'elle ne semble s'en rendre compte.
-" Heu...J'ai aimé le résumé...J'ai commencé il y a peu de temps donc je ne suis pas loin dans l'histoire mais j'aime bien..."
Elle me souria.
-" Tres bien, alors je vais vous laisser, vous me direz ce que vous en avez pensé"
Elle se tourna et prit son sac pour partir.
J'eus le réflexe d'attraper son bras.
Tout ce que mon corps voulais lui dire était "reste pres de moi !"
Elle se tourna vers moi, de son visage de porcelaine, elle me regarda, surprise.
Je retirais ma main, mes joues étaient déja rouges et je baissais la tete.
-" heu...Vous ne voudriez pas rester un peu ici ?"
Elle me souria a nouveau et s'asseya a coté de moi.
-" Si vous voulez!"
Son corps touchant le mien, je ne pouvais me concentrer pour lire le livre et comprendre ce qui y était décris, mot par mot, phrase par phrase...
Une sonnerie retentit, elle leva la tete et fouilla dans son sac.
Elle prit son portable et l'éteignit apres avoir lu un message qu'on lui avait envoyé.
-"ah..."
Elle se tourna vers moi.
-" Je suis désolée Kira, je ne pourrais pas rester longtemps, on va venir me chercher..."
"on" ? Pas un homme j'espere !
A cette idée, je me sentais mal. Non, je ne veux pas ! Je ne veux pas qu'elle ai quelqu'un ! Je ne le supporterais pas !
-" Mademoiselle Clyne..."
Elle secoua la tete.
-" En dehors de l'école, ca te dérangerais de m'appeler Lacus ? S'il-te-plait...Je trouve ca trop formel..."
-" Lacus..."Murmurais-je.
ca alors ! C'était elle qui me demandais de l'appeler par son prénom ! Et en plus elle me tutoyait !
Lacus...Comme ce nom sonnait bien...Il lui allait tellement bien.
-" Oui, Kira ?"
-" Je..Je vous demande pardon d'etre indiscret, mais...Est-ce que vous etes avec quelqu'un ?"
Elle fut surprise par ma question, mais il fallait que je lui demande.
-"...Non"
Mon coeur fit un bond, elle n'était avec personne ! Meme si je n'avais aucune chance, personne ne risquait de me la prendre pour le moment !
Je me levais, le sourire aux levres.
-" Que diriez vous de sortir ?"
-" Mais,je dois attendre ma soeur "
-" Votre soeur ? Vous pouvez l'attendre dehors non ?"
Elle se leva, prit son sac et ses livres.
-" Oui, tu as raison, sortons !"
Nous partions de la bibliotheque pour arriver devant le batiment, avec elle a mes cotés, j'avais l'impression que les passants nous prenaient pour un couple, ce qui était loin de me déplaire.
Elle par contre, paraissait genée.
-" Lacus ?"
Elle se tourna vers moi.
-" Oui ?"
Je lui prit a nouveau le bras brusquement et la serra dans mes bras. Ma réaction n'était pas préméditée mais je n'avais pas pu résister.
Si elle venait a me déteste ? Non, je ne le supporterais pas...Mais il fallait que je tente ma chance sinon j'aurais pu le regretter..
Mes bras l'enlaçaient par la taille et soulevaient un peu son tee-shirt blanc aux manches gonflantes.
Sa peau était telle que la peau d'une peche, en encore plus doux.
Elle mit un terme a cette étreinte si agréable en posant ses mains sur mon torse pour se séparer de moi..
-" je...je suis désolée...Mais je..." Balbutina-t-elle.
Mes bras l'entouraient encore, mes joues rougies, je ne pouvais détourner mon regard d'elle.
-" Non...C'est moi qui suis désolé...Mais je voulais vous en parler"
-"M'en parler ?"
-" Lacus...je suis tres amoureux de vous ! Depuis que je vous ai vu pour la premiere fois !"
Elle tourna la tete.
-" Mais...je suis votre professeur..."
Devant son ton de voix froid, j'enlevais mes bras de sa taille, de peur qu'elle ne les enlève elle-meme, ce qui serait encore plus blessant.
Une voiture blanche arriva et klaxonna.
Lacus se tourna et lui fit signe.
Dedans, la conductrice ressemblait énormément a lacus, ses cheveux n'étaient qu'un peu plus foncé, sa broche était en forme d'étoile et son tee-shirt moulant mettait en valeur sa grosse poitrine. A la regarder ainsi, elle n'avait plus rien a voir avec ma Lacus...
Quand a Lacus, elle lui répondit.
-" J'arrive Meer !"
Presque précipitamment, elle alla vers la voiture, se tourna une derniere fois vers moi et me souria, puis disparu a bord de la voiture blanche.
Je la vit s'éloigner, sans bouger.
J'avais apprit en une journée plus sur elle que ce que j'avais pu savoir en toute la moitié d'une année scolaire...
Je l'avais prise dans mes bras,serrée contre moi...Je n'aurais pas du la brusquer ainsi...Mais j'en avais besoin de cette étreinte...
Quand il s'agissait d'elle, je n'arrivait plus a me controler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 5:59

Chapitre 4:

POV Lacus
J'arrivais enfin chez moi, Meer me déposa et retourna chez elle.
Comme d'habitude, j'étais seule dans cette grande maison...C'est mon pere qui l'avait acheté avec ma mere lorsque j'étais petite...
Encore et toujours seule...pas étonnant que j'aime aller dans cette classe pour y donner cours.
Je me servit un verre de jus de fruit en soupirant.
Mon coeur battait encore la chamaille...
Il m'avait prise dans ses bras, lui, ce jeune garcon qui était dans cette classe où je donnais cours.
Il était mignon avec ses cheveux bruns, ses yeux d'un mauve intense, son sourire innocent et charmeur.
Kira...Rien que le fait de prononcer ce prénom me donnait des rougeurs.
Mais c'était un éleve, il avait 17 ans...J'étais certaine, j'avais regardée son carnet scolaire un jour où je pensais encore a lui, il me manquait...
Moi j'avais vingt et un ans...Quatre ans de différence, ce n'était pas beaucoup mais il était mineur, et les relations élèves et professeurs était interdites...
Ca me faisait mal...N'ayant jamais eu de relation sérieuse, j'avais envie d'etre avec lui.
Quand j'étais arrivée a la bibliotheque, je l'avait remarqué directement.
Son beau visage, sa peau bronzée ne passait pas inaperçu a mes yeux.
Sans prendre le temps de réfléchir, je m'étais avancée vers lui. Il avait levé les yeux vers moi, me parlait avec son sourire qui me faisait fondre...
Lorsque je me rendis compte que j'avais envie d'etre dans ses bras, je me suis levée. Kira m'avait rattrapé le bras de sa main douce et rassurante.
Une fois de plus, j'allais craquer...

Quand je dûs partir, il me prit a nouveau le bras et pressa son corps contre le mien. Je sentais son souffle sur moi, son coeur battait en meme temps que le mien, tout aussi fort..
Cet instant avait été pour moi une révélation.
Ca faisait un moment que je m'était rendue compte de mon attirance pour lui, mais notre différence d'age et de statut essayait de m'en dissuader.
Tout ce que je pouvais faire était d'ignorer mon coeur battant plus vite que jamais, mes joues qui devenaient rouges, mon envie d'etre avec lui...Ca commençait a faire beaucoup de symptôme du coups de foudre a essayer d'oublier...

En reposant son verre sur la table de la salle a manger en soupirant.


Pov Kira.

Lorsque je rentrais chez moi, j'eus a peine le temps de faire deux pas que déja un boulet de canon me fit reculer sur le coups.
Une petite tete blonde faisait semblant de pleurer. Ce qui me fit soupirer.
-" Qu'est-ce que tu as Cagalli ?"
-" J'arriverais jamais a tout retenir ! Aide moi !"
Une fois de plus elle sollicitait mon aide...Qu'est-ce qu'elle ferait sans moi ?
-" Bon...d'accord !"
Elle me regarda, surprise.
-" sérieux ?"
J'hochais la tete, elle bondissa de joie.
-"...A charge de revanche..."lui remarquais-je.
Elle me prit par le bras et m'emmena en courant dans sa chambre.
La chambre de cagalli...la décoration n'y était que peu présente.
Un globe terrestre était posé sur son bureau depuis quelque temps.
Les couleurs dominantes dans cette chambre était le jaune, l'orange et un peu de bleu trainait par-ci par-la...
En entrant dans la chambre de ma soeur...On pourrait penser a un repere de fauve, ce qui irait bien avec son caractere de félin.
Quand je pensais a ca...cela me fit penser a la chambre de Lacus..Comment était-elle ? Je suis pret a parier qu'elle est tres rose....avec du blanc aussi ! Tres ordonnée aussi....

Cagalli me frappa sur la tete pour me sortir de mes pensées.
-" Aie ! T'es folle ou quoi ?!" m'écriais-je.
Elle me tira la langue d'un air moqueur.
-" Tu es venu pour m'aider oui ou non ?!"
-"...oui...."répondais-je dans un soupir bruyant.
Elle me tendit le paquet de feuille a connaitre sur le bout des doigts pour l'examen.
-"Pas besoin, je connais moi !"
D'un air agacé, elle alla poser la pile de feuille sur son bureau puis revint s'assoir devant moi.
D'une voix machinale, je lui fit répéter pendant des heures...

Alors que j'étais a moitié endormit sur son bureau, elle récitait une dernière fois les points les plus importants.
Lorsqu'elle eu terminé, sans hésitation ni faute, elle respira un grand coups puis s'écria.
-" J'ai réussi ! je connais tout par coeur !"
Si elle croyait que ses cris allaient me réveiller....elle s'est fameusement trompée...
Cagalli arriva derriere moi et me regarda dormir.
Elle alla chercher un de ses cahiers qu'elle enroula soigneusement.
D'un pas silencieux, elle revint vers moi et s'écria dans son instrument improvisé.
-" Debout fainéant !!"
Je me réveilla en sursaut et me tourna vers elle.
-" Cagalli !!!!"
Elle me fit un sourire moqueur et fier.
-" C'est pas de ma faute si tu ne sais pas rester éveillé !"
Elle exagérait tout de meme la !
Je me leva brusquement, elle me regarda avec étonnement.
-" Où tu vas ?'' me demanda-t-elle.
Je m'arrêta sans me retourner.
-" Je vais dormir, a demain !"
Elle m'attrapa le bras.
-" Kira !"
Je tourna la tete vers elle.
-" Oui ?"
Elle hésitait a parler.
-"...m...merci"
Je lui souria, c'était rare qu'elle me remercie sincèrement !
je leva ma main, instinctivement elle ferma les yeux,comme si elle avait peur que je la frappe.
D'un geste tendre, je passa ma main sur ses cheveux et les ébouriffa davantage.
-" Bonne nuit Cagalli"
Je partis et entra dans ma chambre,suivie des yeux étonnés de ma soeur jumelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 6:01

Chapitre 5:

POV Kira

Depuis que je l'avais prise dans mes bras, j'ai l'impression que Lacus est plus distante avec moi...Elle me sourit toujours mais on dirait qu'elle cache quelque chose...
J'aimerais lui demander pardon de ce que j'ai fait, c'était égoiste...Et puis, prendre dans ses bras son professeur...Quelle idée...
D'un autre coté, pourquoi a-t-il fallu qu'elle soit si belle ?
Quelque fois la vie est vraiment injuste !
Bon, aujourd'hui, c'est décidé, je lui présente mes excuses !

Les cours viennent juste de de terminer, j'entends encore la sonnerie retentir...
Dans le bruit que causent les bavardements des éleves pressés de sortir, des chaises qu'ils poussent, des sacs qui tombent, je n'entendais plus les consignes que nous donnait mademoiselle Clyne pour le voyage de fin d'année.
Je rangea avec hate mes affaires dans mon sac avant de mettre ma veste noire.
Cagalli et Asran parlaient et m'attendaient devant la porte, je me précipita vers eux.
-" Je suis désolé, mais je dois aller quelque part, je ne viens pas avec vous aujourd'hui!"
Cagalli me regarda, étonnée.
Sans faire attention a sa réaction, je guettais du coin de l'oeil ma princesse aux cheveux roses.
Elle était encore en train de ranger ses affaires...
-" Où tu vas alors ?" me questionna Asran.
Je m'éloigna d'eux en marchant vers l'arriere.
-" Désolé, je ne peux pas vous le dire !"
Je crois que Cagalli avait comprit, puisqu'elle prit la main d'Asran et l'attira au loin en lui disant de se dépecher.
Intérieurement, j'allais remercier Cagalli quand je vis Lacus sortir de la classe, je la suivit au loin, en essayant de ne pas me faire remarquer.

Lorqu'elle faisait dix pas, j'en faisais deux mais j'étais assez concentré sur elle pour ne pas la perdre de vue.
Quand je m'approchait trop, je serrais les dents, stressé.
Quelle aurait été sa réaction si elle avait découvert que je la suivait ?
Elle le saura bien quand je m'approcherais pour lui parler de toute facon...A moins que je ne prétexte etre la que par le hasard...
Plus nous avancions...enfin..."plus elle avançait"...Plus on était pres des quartiers de luxe.
Mademoiselle Clyne était-elle riche ?
Avant d'y arriver, elle s'arrêta un moment et retira un peu sa chaussure.
Son talon était devenu rouge pivoine...J'aurais aimé aller jouer les chevaliers servant mais je n'osais pas...
J'étais loin de m'imaginer que j'allais en devenir un quelques minutes plus tard...

Elle regardait autour d'elle, se doutait-elle de quelque chose ? Je ne pense pas, son regard était méfiant.
Arrivée au carrefour, elle fit demi-tour et se dirigea, pas a pas, vers un vieil hangar abandonné.
Il y faisait sombre...Mais il était vide et rien ne m'aurait permit de m'y cacher. Je resta donc dehors...
Lorsque je remarqua une petite fenêtre sans vitre, je prit une des poubelles jetée aux alentours, la posa en dessous et grimpa pour arriver a voir ce qui pouvait se passer dans cet endroit sale et dégoutant...Que faisait-elle dans un endroit pareil ? Elle qui était si..."classe", si fragile...

Malgré l'obscurité, j'arrivais a la voir. Il faut dire que ses longs cheveux roses sont assez voyant...
Elle se mit au milieu du vieil établissement, regardant un peu autour d'elle puis soupira.
Je comprenais de moins en moins...Raisons de plus pour continuer a l'épier.

Des ombres commencent a bouger dans le hangar.Intrigué, je fronça les sourcils.
Qui était-ce ? Je ne comprenais vraiment plus ce que faisait mademoiselle Lacus la dedans...
A bien y repenser, je ne connais presque rien de elle.
On peut tout imaginer: ! Chef de Mafia sous un visage d'ange, Reine de l'arme a feu , Usurpeuse d'identité professionnelle...
Je secoua la tete, quelle idée de m'imaginer ca !
Lacus, c'est Lacus ! Point !

Lorsque je regarda a nouveau, elle parlait avec un homme que je n'arrivais pas a bien voir...
Mais d'après ses gestes, le son de sa voix désagréable a entendre...Je ne dirais pas que c'est une bonne fréquentation...Loin de la !
D'autres personnes vinrent s'y rajouter et encercler mademoiselle Lacus.
Je commençais a avoir peur pour elle, je sauta de la poubelle et me dirigea en courant vers la grande entrée du hangars.
Sans portes bien entendu.
A peine le temps de faire le tour du batiment pour rejoindre l'entrée que je les trouva tous autour de Lacus, ils semblaient s'amuser. du moins, ils riaient aux éclats et s'agitaient.
Que faisaient-ils a Lacus ?! Le corps tremblant, je cherchais un moyen de les faire partir. Comment les faire sortir ? Tout seul, avec mes bras fins,sans aucun muscles, comment je pourrais les chasser ?
Lorsque j'eus une idée qui, j'esperais, devrait fonctionner.

Je me mit a escalader un muret situé derriere la hangar et m'asseye dessus.
De mes mains tremblantes d'angoisse, je pris mon portable et chercha une sonnerie quoi nous avait fait rire une fois, Asran,Cagalli et moi...
Il s'agissait du bruit de la sirène d'une voiture de police. Heureusement la sonnerie était tellement bien enregistrée qu'elle ressemblait a une vraie.
Lorsque je la mis en route, je les entendis paniquer, crier, pour finalement partir en courant.
Sitôt qu'ils étaient partit, je me précipita vers Lacus.

Dans la pénombre du batiment, alors que la nuit tombait et que nulle part, le soleil ne se montrait plus, je la vis. Couchée sur les dalles grises et sales du hangars, elle semblait inconsciente.
Je la pris contre moi, les yeux fermés elle semblait dormir mais les blessures sur son corps me noua la gorge.
-" Lacus...Lacus..." J'essayais de l'appeler pour me rassurer.
Cette bande de brute...Comment ont-ils osés lui faire ca ?!
Elle ouvrit un peu les yeux et me souria.
-" Kira ?...Que fais-tu ici ?"
Sans pouvoir lui répondre, je parcourais son visage de mes mains toujours tremblante.Elle posa sa main sur la mienne.
Sa peau était couverte d'hématomes, de plaies.
-" Lacus..."
Je détestais la voir ainsi, elle ne semblait pas s'en faire autant que moi. Mais c'était insupportable de la voir ainsi blessée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Nana
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 69
Age : 26
Date d'inscription : 07/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 13:17

NyaOuuuh, z'adOreuuh cette fic >///<
Ze peux la relire autant de fOis =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mokonana-x.skyrock.com
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 16:52

Danke ma chiwie n'a moiii ^^

Chapitre 6:

Difficilement, je l'avais conduite chez moi. Je l'avais tenue jusqu'a ma chambre. Mes parents étaient sortis et d'apres mes souvenirs Cagalli avait rendez-vous avec Asran ce soir.
J 'avais posée ma princesse dans mon lit alors qu'elle était encore inconsciente.
Pendant la nuit, j'avais désinfecté toutes ses blessures. Son visage de poupée endormit, elle ne semblait pas souffrir heureusement.
Le reste de la nuit, je l'avais passé a ses cotés...Heureusement qu'elle ne s'était pas réveillée entre-temps !
La matin se levait déja, j'entendais Cagalli se lever et descendre les escaliers.
J'ouvris les yeux, elle était tournée vers moi, sa bouche légerement entre-ouverte.
En tant normal, un garcon en aurait profité...Mais je n'osais pas. Et si elle se réveillait en sentant mes levres entrer en contact avec les siennes ?
D'un autre coté, j'étais terriblement attiré....tenté de le faire quand meme...
Lorsque je rapprocha doucement mon visage du sien, elle ouvrit les yeux.
Ses yeux bleu me dévisageaient, elle était surprise.
Quand a moi...J'avais viré au rouge...
Je tournais la tete, gené.
Elle s'asseya sur mon lit, les mains de chaques cotés de sa tete. Apres les coups qu'elle avait reçue, ca me paraissait normal qu'elle ai mal.
Je fouilla dans un tiroir du petit meuble disposé a coté de mon lit et lui tendit un cachet d'aspirine et un verre d'eau.
Elle les prit en me remerciant.
Lorsqu'elle buvait le verre d'eau, je ne la quittais pas des yeux.
Quand il fut vide, je le lui prit des mains et le posa sur le petit meuble. Surprise, elle me regarda faire puis baissa la tete.
-" Merci...Kira" Balbutina-t-elle.
A genoux sur mon lit, je m'approcha d'elle et caressa sa joue.
-" Lacus, pourquoi t'ont-ils fait ca ?" lui demandais-je soudainement.
Ses yeux se mouillèrent et rapidement, ses joues étaient inondées de larmes.
-" Je..."
Elle ne pouvait plus continuer sa phrase, sa gorge était nouée.
La voyant ainsi, je ne pu résister, je la prit dans mes bras et la serra contre moi. Ses longs cheveux roses me chatouillaient la peau tandis que ses larmes tombaient un peu sur mon tee-shirt.
Je la regarda dans les yeux.
-" Je suis la,Lacus, je veux t'aider" lui murmurais-je en souriant.
Sa bouche me fit une petite grimace lorsqu'elle serra les dents.
Petit a petit, ses larmes diminuaient et sa respiration reprenait son cours normal.
-" Kira..."
Je lui prit la main et posa mon autre bras sur son épaules avant de l'amener contre moi a nouveau.
-" S'il-te-plait...Dis-moi ce qui t'arrive..."
Elle blottit son visage contre mon torse, ce qui m'a attendrit.
-" Kira...Mon père a été assassiné l'année passée...Il devait une grosse somme a un gang..."
Son père assassiné ? A la voir, je n'aurais pas cru qu'elle ai perdu une personne chère.
-"...Ceux qui t'ont frappée hier ?"
Elle hocha la tete.
-"...J'ai prit un métier au hasard pour pouvoir les rembourser au plus vite...Mais ils en voulaient toujours plus et je ne possédais pas cette somme..."
-" Pourquoi u es-tu allé toute seule ?"
Elle évitait de me regarder dans les yeux.
-" Meer n'est pas au courant, je ne voulais pas la meler a tout ca..."
Je rapprocha mon visage du sien, elle était comme je l'avais imaginé.
Elle se souciait des autres avant d'elle-meme, elle avait toujours cet aspect "fragile"...
Lorsque je m'apprêtais a l'embrasser, elle recula brusquement et se leva.
Aussitot, je la regarda, les joues rougies. J'avais l'air malin moi...
Elle se dirigea vers la porte.
-" Je suis désolée de t'avoir entrainé la dedans" me dit-elle sechement.
Elle s'apprêta a sortir quand j'entendis mes parents sortir de leur chambre pour descendre. Je me précipita vers elle et la prit dans mes bras par l'arriere.
Mes bras autour de sa taille, son petit corps contre le mien, mes levres qui parcourent son oreille.
-" Ne sors pas maintenant...Ils sont tous en bas, il vaut mieux attendre qu'ils partent..."
Elle ferma les yeux.
Oui, elle me rejetait a chaques fois, mais je ne pouvais pas me résoudre a abandonner. A chaques rencontres où j'étais seul avec elle, j'en profitait malgré son air gené.
Elle baissa la tete.
-"...Pourquoi..."
Je la regarda, intrigué.
-"...Pourquoi t'accroches-tu tellement a moi ?..."
Sa question me surpris, mais je lui souria.
Elle se tourna vers moi et me regarda de ses yeux tristes auquel je ne savais rien refuser.
-" Lacus...Je te l'ai déja dit non ? Je t'aime vraiment..."
Elle tourna la tete.
-"...Pourtant mademoiselle Allstar est amoureuse de toi...Au lieu de t'accrocher a ton professeur, pourquoi ne pas sortir avec elle a nouveau ?"
Je secoua la tete.
-" C'est faux, Fllay est amoureuse d'un souvenir, elle aimerait revenir au moment où on était ensembles mais pas parce qu'elle m'aime, simplement parce qu'elle s'en veut que ca se soit passé comme ca entre nous..."
-" Pourtant...je l'ai entendue la derniere fois..."
Elle se souvenait encore de ca ? Cette fois où j'avais eu peur qu'elle se fasse des idées concernant Fllay et moi..
-" Ce n'est pas ce que tu crois Lacus ! Fllay a été ma première petite amie mais la premiere dont je suis tombé amoureux c'est toi !"
Elle se mit a nouveau a rougir, ce qui la trahissait.
J'eus un doute, s'il s'avérait vrai...Ce serait tellement formidable...
-" Lacus...Serais-tu jalouse ?"
Elle soupira et alla s'asseoir sur mon lit, l'air songeuse.
De ses mains blanches, elle esseya de cacher son visage.
J'allais pres d'elle et me pencha a sa hauteur.
-'" Lacus..."
Je glissa ses petites mains dans les miennes et me pencha vers elle.
Cette fois-ci, mes levres touchaient les siennes, les caressant d'abord, le baiser s' approfondit ensuite quand nos deux langues se mélangèrent.
Poussée par le poid de mon corps, elle se retrouva couchée sur mon lit.
Quand notre baiser se termina,je la regardais dans les yeux.
Ma petite princesse au cheveux roses était la, bel et bien la, en dessous de moi. Non, ce n'était pas un reve comme ceux que je faisais de plus en plus fréquemment, la jeune femme que je désirait le plus au monde était bien la,dans mes bras...
Ses yeux étaient presque fermés, bercés par les battements de mon coeur contre sa poitrine.
-" Kira..." murmura-t-elle.
Sa voix était basse lorsqu'elle murmurais mon nom. Ce qui me donna des frissons dans tout le corps.
-" chut" lui soufflais-je en posant mon doigt sur ses lèvres rosées "Ne dis rien..."
A mon tour, je ferma les yeux tandis que mes levres se réfugiaient contre les siennes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 16:54

chapitre 7:

Nous étions restés longtemps l'un contre l'autre jusqu'a ce que le bruit de la porte d'entrée qui se fermait nous avait fait sursauter.
Je me suis retiré, les joues rouges sans oser la regarder dans les yeux.
-" Bon...Tu peux y aller..." lui dis-je a contre-coeur, en m'asseyant sur mon lit .Ayant baissé la tete pour ne pas la voir partir, comme si mon reve s'était mal terminé.
Elle se leva et se dirigea vers la porte. Je ne bougeais pas, j'avais vécu un moment inoubliable mais il s'arrêtait la. Apres tout...toutes les bonnes choses ont une fin comme on dit...
Je n'entendais plus rien, plus aucun bruits de pas, était-elle déja partie ? Je releva la tete brusquement, elle était la, penchée vers moi pour me regarder dans les yeux.
-" Tu me raccompagne ?" demanda-t-elle innocemment.
Voulait-elle dire par la qu'elle voulait etre plus longtemps avec moi ? Ou bien simplement qu'elle ne voulait pas rentrer seule ?
Ses deux longues meches roses m'effleuraient les bras que j'avais croisés autour de mes jambes pliées sur elle-memes.
Je leva la main et passa mes doigts dans sa magnifique chevelure.
-" Oui..."
Elle me souria de ses levres délicates en me tendant la main pour me faire lever.
Je mis ma main dans la sienne et me leva. Malgré notre différence d'age, j'étais bien plus grand qu'elle ce qui me fit oublier un instant qu'elle n'était plus mineure contrairement a moi.
-" Lacus..."
Elle baissa la tete, était-ce pour masquer ses joues rougies ?
-" Je te remercie de m'avoir sauvée et de m'avoir soignée Kira...." murmura-t-elle a voix basse.
Comme réponse, je me pencha vers elle et lui fit un leger baiser sur le bout des levres.
-" Je suis content d'avoir été la a ce moment la...Je regrette juste de ne pas etre plus musclé..."
Elle leva la tete et me regarda de ses yeux bleu.
-" Pourquoi ?"
Je lui fit un léger sourire, je m'en voulais de n'avoir fait que faire fuir cette bande de lache qui s'en était pris a une jeune femme !
-" Je...J'aurais aimé te venger...Je ne peux pas supporté de voir ce qu'ils t'ont fait Lacus !"
Cette fois ce fut elle qui me souria et se blottit dans mes bras.
-" Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose a cause de moi...."
Mes mains se poserent sur sa taille tandis que mon visage se réfugiait contre son cou sentant ainsi son parfum si agréable...
Que devais-je lui dire pour la rassurer ? Que j'avais décidé de faire de la musculation pour la venger dans quelques temps ? Non...Je ne crois pas qu'elle sera d'accord...
Je me sépara un peu d'elle, cherchant ses yeux bleu.
Ma bouche entrouverte attirait son regard tandis que mes yeux ne pouvaient se détacher d'elle.
Lacus se détacha brusquement de moi, la tete tournée.
-" Bon...On y va ?"
Ce reve dans lequel j'avais été plongé durant cet instant c'était brisé en une seule phrase...Mais j'étais heureux, il y avait une chance pour qu'elle ressente la meme chose que moi !

Lorsque nous sortions de la maison, j'avais envie de lui tenir la main, mais si quelqu'un nous aurait vu...Meme si nous n'étions pas dans l'enceinte du batiment scolaire, ce serait toujours un rapport prof a élève...
Au début, je croyais que le fait d'avoir pu la serrer dans mes bras me calmerais...Mais maintenant je me rends compte que mes sentiments ont évolués.
Quand je l'avais vue pour la premiere fois, je voulais serrer ce petit corps fragile contre moi, faire qu'elle soit a moi...
Depuis quelques temps, non seulement ce n'est plus suffisant, mais le simple fait de penser a elle me fait un effet étrange. Je me souviens avoir lu dans un livre qu'il y avait plusieurs sortes d'amour dans les sentiments amoureux. J'étais certainement passé dans un amour d'adolescence lors de ma rencontre avec elle...Plus je la connais, plus ce sentiment devient fort sans que je n'en remarque la progression...Je ne pouvais plus me contenter de lui parler...j'avais besoin de plus que ca.

Alors que mon regard se posait vers elle en marchant, je sentis qu'elle avait tourné. Je regardais les alentours, nous étions revenus au quartier où les maisons étaient toutes des villas, de tres grandes villas, ce quartier que j'avais surnommé "le quartier luxe".
-" Lacus ?"
Elle me regarda, surprise.
-" Oui ?"
Mon bras se leva et mon index pointa ces maisons.
Etait-ce possible qu'elle se dirigeais vers la hier parce qu'elle y habite ?
-" Ta maison est l'une de celles-ci ?"
Elle tourna la tete vers les grandes maisons aux allures de chateaux.
-" Non voyons...Mais il faut passer par la pour arriver chez moi"
Je soupira. Bien sur, si elle s'était fait frappée c'était parce qu'elle n'avait pas d'argent a rendre a ces brutes, alors comment aurait-elle une si grande maison ?

Nous avancions assez rapidement; mais le mur blanc que nous suivions semblait interminable.
Ca faisait déja assez longtemps que nous marchions et mes jambes commencaient a se fatiguer. Devant moi, Lacus ne semblait pas montrer de signe de fatigue contrairement a moi.
Ses jambes fines dont les petits pieds étaient chaussés de souliers blanc étaient-elles donc habituées a tant de marche ?

Le long mur blanc se clôturait par une grille noire raffinement taillée de pierre ancienne.
Ma bouche resta entrouverte devant la taille de la demeure qui tronait fièrement derriere ce mur a la longueur impressionnante.
-" Wouaouh..." soufflais-je.
Lacus se tourna vers moi, distraite. Puis elle sortit un trousseau de clé de son sac.
Dans ce trousseau, il y avait une clé où un petit bouton rose dont je ne soupçonnait pas l'utilité.
Son index vernis appuya sur ce bouton et la grande grille s'ouvrit.
-" Tu viens ?"
Je n'en revenais toujours pas, comment avait-elle une maison si grande et luxueuse?
Nous passions dans un couloir dont les murs étaient du verre. On pouvait y admirer les magnifiques parcelles de jardin.
Des haies remplies de roses blanches, il y en avait énormément. Elles entouraient le jardin de leur beauté et de leur fragilité naissante.
-" Tu aimes les roses blanches ?" demandais-je a mon ange rose.
Elle se tourna vers moi, souriante.
-" Oui, je les trouves...magnifiques" me répondit-elle avec un sourire bien plus beau que tout ceux que j'avais vu a présent.
Dans le reste du jardin, il y avait une fontaine dont la pierre du milieu était taillée en forme de sirène.
Des dalles brunes fondaient dans le paysage comme un petit sentier pour arriver a la fontaine ainsi qu'a la table blanche et a ses chaises majestueuses.

Devant moi, Lacus ouvrit une grande porte blanche et entra dans une immense piece d'entrée.
Je la suivis, ébahit par tant d'espace et de luxe.
-" Wouah...."soufflais-je.
Lacus me souria puis prit ma veste qu'elle posa sur un porte manteau dont le sommet était fait de courbes majestueuses noires.
-" Merci de m'avoir aidée et de m'avoir raccompagnée"
Je lui souria, c'était une occasion pour moi de rester plus longtemps pres d'elle...

Lorsque nous prenions le thé dans son grand jadrin quelques temps plus tard, quelques questions attiraient ma curiosité.
-" Si tu as une si grande maison, pourquoi tu m'avais dit ne pas avoir assez d'argent pour rembourser ces types ?"
En reposant sa tasse, elle tourna la tete vers sa grande demeure blanche.
-" Je n'ai pas d'argent, c'est vrai. Je pourrais vendre la maison, m'en acheter une moins chère et ainsi les rembourser mais je ne pourrais jamais...J'ai grandit ici et j'y ai passé les meilleurs moments de ma vie ainsi que les plus tristes, trop de souvenir me rattache a ces murs..."
D'un air angoissé, je tournais silencieusement la cuillere dans ma tasse de thé.
-" Mais...si tu ne trouves pas rapidement l'argent, ils risquent de te frapper a nouveau, ou meme pire !"
Elle me souriait malgré ses inquiétudes.
-" Je ne dirais pas que ca m'est égal, mais...je peux supporter ce qu'ils me font meme si c'est dangereux...par contre je ne supporterais pas de devoir renoncer a ma maison pour eux"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 16:57

Chapitre 8:

Cagalli,Asran et moi venions d'arriver en classe. Je me mis sur le premier banc, juste devant le bureau de Lacus quand je remarqua que sur ce bureau y avait été posté une photo que j'avais prise avec Fllay du temps où j'étais avec elle.
-"...Que ?!"
Fllay arriva pres de moi, surprise.
Elle remarqua la photo et la pris dans ses mains en la regardant.
-" Je ne savais pas que tu avais encore cette photo !"
Je tourna la tete vers elle, si je lui disais qu'elle était déja la, elle ne me croirais pas...Mais qui l'avais mise là alors ?
-"...Moi non plus !" répondis-je en m'asseyant apres avoir poussé un soupir agacé.
A peine étais-je posé sur ma chaise que Fllay me prit par le bras et me tira vers le couloir.
-" J'ai un message pour toi de la prof !"
Je la regardais, surpris. Pourquoi aurait-elle un message de Lacus a me remettre ?
Elle se mit sur la pointe des pieds et me murmura a l'oreille.
-" Elle doit te parler de quelque chose de tres important dans la remise des fournitures scolaire..."
Je me sépara brusquement d'elle.
-" Pourquoi l'aurait-elle dit a toi ?"
Elle secoua la tete.
-" Comment veux-tu que je le sache ?!"
Elle commençait a s'énerver, puis se dirigea vers la porte de la classe.
-" En tout cas, c'est louche vos histoires !"
C'est vrai...je devrais etre plus méfiant a l'école, on ne sais jamais ce qu'ils peuvent inventer sur Lacus et moi....
-" Y a rien de louche, j'ai raté mon examen de francais et elle m'a proposer de m'aider pour le réussir la prochaine fois !"
Espérons que ce mensonge dissipera les malentendus...
Je courus vers la remises, pourquoi voulait-elle me voir ? Apres tout, nous avions prit le thé tout les deux chez elle, si elle avait eu quelque chose a me dire, elle l'aurait fait a ce moment la !
Ca sentait le piege...un piege improvisé vu sa simplicité étonnante...
Lorsque j'ouvris la porte de la remise, il n'y avait rien, mais il y faisait tellement sombre que je ne voyais pas grand chose.
-" Lacus ?"
La porte s'ouvrit a nouveau derriere moi, c'était Lacus qui entrait.
-" Kira ?"
J'eus juste le temps de lui prendre la main et l'attirer vers moi que dans un bruit sourd, la porte se ferma.
Je frappais dans la porte, hurlant de nous ouvrir, en vain.
Qui nous avait enfermé la ? Une personne qui avait la clé.....Mais qui pourrait nous en vouloir ? Les personnes sont nombreuses...
Les garçons de la classe qui trouvent Lacus mignonne, certaines filles qui m'envoient des lettres d'amour...Et ceux qui pourraient avoir découvert notre "relation" ?
Je m'étais assis sur une caisse en carton, elle sur un ancien banc situé devant moi. La remise était assez petite pour que j'entende son coeur battre a tout rompre.
Le silence était pesant...Qu'aurais-je pu lui dire ?

Les heures passaient et rapidement, j'entendis la sonnerie de la fin des cours. J'avais arrêté de frapper a la porte en criant, personne ne passait par ici en fin d'année, j'écoutai simplement a la porte, a la recherche d'un bruit de pas.
Derriere moi, je sentis Lacus trembler.
-" Lacus ?" Je me tourna vers elle pour la prendre dans mes bras.
Ses mains tremblantes se réfugièrent sur mon torse.
-" Kira...Je suis désolée, c'est de ma faute..."
-" De ta faute ? Mais en quoi ?" M'étonnais-je.
Ses mains cachant ses levres fines, je soupçonnait ses joues de rougir comme elles le faisaient spécialement lorsque je m'approchait d'elle.
-"...J'aurais du te dire de me laisser des le début...Personne n'aurait pu se faire d'idées et tu ne serais pas enfermé ici avec moi...."
Mes doigts parcoururent la courbe de son dos frénétiquement.
-" Ne dis pas ca...C'est moi qui ai décidé de te suivre partout où tu irais...Je ne pensais pas que ca pourrais te causer des ennuis....C'est moi qui suis désolé"
Je vis ses yeux se lever vers moi et se figer sur les miens.
-" Kira..."
Je remonta alors mes mains et caressa tendrement ses joues en posant mes levres contre les siennes. Cette fois, elle ne tentais pas de s'échapper, au contraire.
Ses bras entouraient mon cou et le baiser ne finissait plus, c'était tel un reve qui devenait réalité...
Lacus...Ce nom signifiaient de plus en plus pour moi, c'en était devenu inexplicable.
Au meme moment, comme pour gacher a jamais cet instant magique, la porte s'ouvrit, ainsi qu'un mince filet de lumiere qui nous obligea a nous séparer.
-" Mademoiselle Clyne ! Kira Yamato ! Dans le bureau du directeur !" Ordonna une voix seche et désagréable.
Mon regard se posa instinctivement sur Lacus, qui elle-meme avait tourné la tete vers moi. On était mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 16:58

Chapitre 9

Quel idiot ! Mais quel idiot je suis !
Jamais je n'aurais dû l'embrasser a ce moment la ! Si seulement j'avais su...
Qu'était devenue Lacus ? J'étais entré avant elle dans le bureau du directeur...Le savon qu'il m'avait passé ! Jamais de ma vie je n'avais eu de punitions, mais pour la premiere fois, j'avais fait fort !
Néanmoins, j'avais essayé de défendre Lacus...En disant que je l'avais forcée, qu'elle me repoussait sans cesse et que malgré ca je la persécutait tout les jours, la poussant ainsi a une dépression inévitable...
J'y avais été fort, c'est vrai, mais j'étais prêt a tout pour réparer mes erreurs. A un moment, j'ai meme cru qu'il allait appeller la police !
Une semaine d'exclusion...C'est ce que j'avais obtenu.

J'ai longtemps hésité, mais maintenant je suis en chemin vers la maison de Lacus. Je veux lui demander ce que le directeur lui a dit...
Me voila déja devant sa porte...Finalement ce n'est pas tres loin de chez moi...
S'attendait-elle a ma visite ? La grille était restée ouverte...
La porte s'ouvrit doucement, laissant apparaitre son visage fatigué et triste.
-" Lacus..."
Ma main allait lui caresser le visage quand elle la prit et me tira vers l'intérieur de la maison, refermant la porte aussitot.
Je me tourna vers elle, elle se tenait dos a la porte et baissait la tete.
-" Lacus ?"
Elle me regarda, son visage était en pleure, elle vint se blottir brusquement dans mes bras.
-" Kira !...."
Je la serrais contre moi, sans oser lui demander ce qu'il s'était passé pour qu'elle soit aussi triste.

Quelques dizaines de minutes plus tard, nous étions tout les deux assis sur le divan du salon, elle était contre moi.
-" Lacus...Que t'a-t-il dit ?"
Elle reprit un sourire forcé et se leva.
-" Mais de qui tu parles ?"
Sa réaction me surprenais. Avait-elle échappé au directeur finalement ? Non, je me souviens avoir croisé son regard inquiet quand elle rentrais dans le bureau du directeur alors que mes parents me poussaient vers la sortie du couloir de l'école ...
Elle se dirigea vers la cuisine et je la suivis.
-" Alors tu ne veux pas en parler ?"
Elle ne me répondit pas, elle semblait etre en train de couper des morceaux de pommes qu'elle mit ensuite sur une poêle chauffante.
-" Lacus !"
Sans se tourner vers moi, elle répondit :
-"...Je suis renvoyée"
Si j'avais eu quelque chose en main au moment où elle m'avait dit ca , je crois pas que je l'aurais immédiatement laché.
A cause de mes betises...Elle avait perdu son boulot...Comment allait-elle rembourser la dette de son pere maintenant ?
-" Lacus..."
Elle se tourna enfin vers moi.
-" Ne t'en fais pas pour ca Kira, ca n'a pas d'importance"
Ses paroles sonnaient faux, c'était sur que ca la chagrinait, mais elle ne voulait pas que je me sente coupable...trop tard.
-" Comment vas-tu faire pour cette bande de brute ?"
Elle ferma les yeux, bercée par la chaleur de mes bras autour de sa taille.
-"...Je ne sais pas, je verrais..."
Je la fit tourner vers moi,projetant son regard dans le mien.
-" Lacus, je sais que c'est pas le moment, mais il y a quelque chose qui m'est venu en tete il y a quelques temps...il faut que je te le demande"
Sa bouche entrouverte montrait son étonnement.
Un moment, je fus tenté de baisser la tete, tant mes joues avaient rougies de par la demande gênante que je m'apprêtais a faire.
-" Lacus...Je ne dis pas maintenant...Mais quand j'aurais terminé mes études je..."
Ses mains se poserent sur mes épaules mais son regard semblait inquiet.
-" ...Si tu acceptes, j'aimerais me marier avec toi !"
Sa réaction était étrange, je n'arrivais pas a lire ce qu'elle aurait bien pu penser.
-" Tu....tu y as réfléchit ?" balbultinait-elle.
-" Oui...Ca fait déja longtemps que j'y pense tres sérieusement, mais je ne savais pas comment tu allais le prendre. J'y ai réfléchis, Lacus, et je voudrais vraiment passer ma vie a tes cotés !"
Son visage s'enfuit dans mes bras.
Pourquoi ne répondait-elle rien ?
-" Tu es...vraiment, vraiment, vraiment sérieux ?"
Le coté enfantin de sa réponse me fit rire.
-" Toujours, quand il s'agit de toi"
Je la serra a nouveau contre moi, serrant ce petit corps fragile et frôla ses levres des miennes avant de l'embrasser amoureusement.
Quand nous nous séparions, elle approcha sa bouche de mes oreilles et murmura:
-" Je suis d'accord, je serais heureuse d'etre ta femme..."
C'est comme si nos liens étaient devenus incassables, nous venions de nous prommettre le sommet de ce peuvent faire un couple amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 17:03

chapitre 10:

Il était tres tot, mais déja le soleil effleurait ma peau de ses rayons lumineux. Je m'asseye dans le lit et remarqua que je n'étais pas dans ma chambre...
Les murs ornées d'un papier peint au rose tres pale, presque blanc, le majestueux lit blanc aux décorations souples, le sol paré d'une moquette blanc, les rideaux de dentelle blanche...Non, ce n'était vraiment pas ma chambre...
Je me tournais de l'autre coté du grand lit.
Ma princesse rose dormait encore paisiblement dans un souffle régulier.
Je me recoucha, serrant dans mes bras ce petit corps nu.
Ses yeux s'ouvrirent un peu au contact de ma peau.
-" Kira..."
Mes levres ne pouvaient que sourire devant son visage d'ange. Dire que dans quelques années elle sera ma femme ! Je n'aurais jamais pu esperer une telle chose !
Je passais mes doigts dans ses longs cheveux roses, qu'ils étaient doux et soyeux ses cheveux...
Elle me regardait en souriant, sa peau blanche était bien plus pale que la mienne et ne semblait pas absorber les rayons du soleil. Ses douces levres roses m'attiraient énormément, ses mains dont les doigts étaient longs et fins me donnaient des frissons lorsqu'ils me touchaient.
J'avais un bref souvenir de ce qu'il s'était passé la veille, apres s'etre promis le mariage dans quelques années, nous nous sommes embrassés puis...
Dans un murmure, je l'avais prise dans mes bras en l'emmenant sur son lit où nous avons...
A cette idée, mes joues se mirent a rougir.
Je me pencha vers elle et l'embrassa tendrement, posant mes mains sur sa taille dont la peau était chaude, réchauffée par nos deux corps qui s'étaient enlacés pendant toute la nuit.
Une sonnerie se fit entendre, l'ambiance calme et douce qui s'étaient instaurée entre nous s'était soudainement cassée. Dans un soupir, je me séparais d'elle et fouilla dans mon sac afin d'y prendre mon portable.
J'ouvris le clapet tandis qu'une voix énervée et au ton haussé se fit entendre. J'eus le réflexe d'éloigner mon gsm de mon oreille, de peur que mon tympan se perce.
C'était sans aucun doute Cagalli, c'est vrai que je n'étais pas rentré cette nuit mais je n'avais pas besoin d'etre materné non plus !
"Qu'est-ce que tu fous ?! Maman est morte d'inquiétude !"
Je soupirais, c'était tellement prévisible...
" Je sais; je suis désolé."
Ne l'entendant pas répondre, je continuais.
" Je rentrerais tout a l'heure, promis"
Sans demander mon reste, je fermais le clapet, mettant ainsi fin a la conversation.
Je me tournais vers Lacus, elle venait de se rhabiller et s'asseya devant son miroir avec a la main, une brosse.
Je me leva précipitamment, mis un pantalon et alla pres d'elle en déposant un baiser sur ses joues rougies.
-" Kira..."
Mes bras entourèrent ses épaules.
-" Je suis tellement heureux...Lacus..."
Elle me souria.
-" Moi aussi Kira, mais il va falloir que tu rentres chez toi, tes parents sont certainement inquiet...."
J'hochais la tete, souriant au reflet de ma princesse dans le miroir.

Lorsque je sortis de la grande maison de Lacus, j'eu a peine le temps de franchir la barriere qu'un bras de dimension bien plus grande et plus grosse que la moyenne me prit par le col de la chemise en me soulevant de terre puis me plaqua violemment contre le mur.
Je regardais enfin l'immense silhouette devant moi qui me dévisageait d'un air menacant. Il était imposant, tant en muscles qu'en graisse superflues.
Vetu d'une veste de cuir noire au dessus d'un tee-shirt blanc et d'un pantalon de la meme couleur et de la meme matiere que la veste,il avait un bandana rouge. Le stéréotype parfait de la brute épaisse, celle qu'on ne voit plus que dans des vieux films.
-" Qu'est-ce que t'as a voir avec la miss monde,toi ?!" me demandait-il de sa voix rauque et seche.
La peur me paralysait, derriere lui il y avait un bande de motard au physique disgracieux dont les bras manifestaient que les muscles était ce marchait le mieux dans le monde du chantage.
J'allais me ramasser des coups, ca c'était sur, mais si je ne ferais rien, ils s'en prendront encore a Lacus, et ca, c'était hors de question.
Il devait bien y avoir un moyen pour qu'ils la laissent tranquille !
-" Ca ne vous regarde pas !" lui rétorquais-je en le regardant dans les yeux, mon regard semblait parler pour moi en disant "je n'ai pas peur".
Apparemment, cela ne lui faisait rien, il faut dire qu'a coté de lui, je n'avais rien d'une menace...loin de la !
Je ne savais que faire...La fuite, la solution la plus lache, semblait plus qu'impossible.
Encerclé de tout les cotés, ces tas de muscles me barreraient la route alors que je n'auraient fait qu'un pas. De plus, je ne touchais toujours pas le sol; combien de temps allait-il encore me tenir comme ca ?
Peut-etre par reflexe, ou comme geste désespéré, je leva péniblement ma jambe et la plia en donnant un coups violent dans l'entrejambe de cette brute épaisse.
Le choc fut immédiat, il me lacha et s'accroupit tellement la douleur semblait forte. autour de lui, sa bande de crétins s'inquiétaient de son état.
D'un geste rapide et discret, je me faufila et me mit a courir bien plus vite que j'avais je n'aurais cru pouvoir le faire.
Je courrais, n'importe ou ! Le principal était de les semer !
Sans oser regarder derriere moi s'ils me suivaient, j'arpentais les grandes rues, certain que s'ils essayaient quelque chose, il y aurait toujours de la foule.

Depuis combien de temps courrais-je maintenant ? Je ne sais plus...Je commence a sentir la fatigue, mes jambes me font mal, ma gorge est seche...
Je pris dans ma poche, mon portable. J'avais du mal a le tenir en main, je tremblais de partout.
Mes doigts glissaient sur les touches lorsque je composais un numéro.

Derriere moi, j'entendis un bruit sourd, je tourna la tete par reflexe.
Une grande bande de motards roulaient a tout allure vers moi d'un air menacant. J'essayais d'avancer encore plus vite malgré la fatigue et les douleurs.
Celui qui semblait etre le chef, augmenta la vitesse de sa moto et me barra la route. Je fis un pas en arriere, sur mes gardes.
Il se retira du véhicule, faisant craquer ses doigts, comme pour m'annoncer que ca allait etre ma fete..
Je regardais derriere moi, toutes les motos m'encerclaient et leur passager s'avançait vers moi.
Avant que je ne regarde a nouveau devant moi, je recus un violent coups de poing qui me projeta sur le sol rocheux.
Mon bras droit s'était écorché,mais hors de question de les laisser continuer leur petit jeu !
Je me releva presque immédiatement, n'hésitant pas a le défier du regard.
Derriere moi, un des leurs me frappa dans le dos avec son pied. J'eu l'impression que ma colonne vertébrale se brisait d'un seul coups.
Affalé sur le sol, je n'arrivais plus a me lever. Cela les faisaient encore plus rire et ils me donnèrent des coups de pieds ou de poings chacun a leur tours, puis, tous en meme temps.
Au fur et a mesure que la douleur s'intensifiait, je perdis connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 17:09

Chapitre 11:

Lorsque j'ouvris les yeux, la premiere chose que je vis était le ciel, il s'était assombrit depuis que le soleil s'en était allé. Une main chaude se posa sur mon torse, sans doute assez dénudé, je sentais que ma chemise était déchirée.
-"Lacus..."murmurais-je en me tournant.
La personne que je vis n'était pas du tout celle que je croyais voir, loin de la. Elle me regarda, inquiete.
-" Kira, tu te sens mieux ?"
Je tentais de prendre un air sévere lorsque je lui parlais. En meme temps, j'essayais de m'assoir sur ce banc en bois tres vieux et presque en morceaux meme...
-" Oui...Mais qu'est-ce que tu fais la ?"
Elle recoiffa une meche de ses cheveux rougeâtres en me regardant, presque genée.
-" J'ai vu...la police arriver, il y avait beaucoup de monde ici qui regardaient ce qu'il se passait. Quand je t'ai reconnu, couché par terre, des gens m'ont aidés a te coucher sur le banc.."
Ce qu'elle disait avait un je-ne-sais-quoi qui faisait qu'elle n'avait pas fait ca d'une facon intéressée. Je tenta de lui sourire, une facon pour moi de la remercier.
-" Merci Fllay..."
Étrangement surprise par mon sourire, elle baissa la tete.
-" Kira, je suis vraiment désolée, je ne sais pas ce qu'il m'a prit..."
Je ne la suivait plus du tout, était-ce moi qui n'avait pas suivit la conversation ou bien étais-ce elle qui avait changé du tout au tout de sujet ?
-" Mais, de quoi tu parles ?"
De plus en plus genée, elle n'osait pas me regarder dans les yeux.
-" C'est moi qui vous ais enfermés, mademoiselle Lacus et toi...Et c'est aussi moi qui ai prévenu le directeur...je suis désolée Kira ! Je suis vraiment désolée..."
Cette révélation ne me surprenait qu'a moitié, je me doutais tout de meme que c'était elle, par-contre,je suis vraiment surpris qu'elle me l'ai avoué...
-"Fllay..."
Sans que je puisse continuer, je la vis fondre en larmes, c'était la deuxieme fois en plusieurs années seulement que je la voyais comme ca. De nature forte, elle ne montrait jamais ses sentiments, se cachant derriere le masque de la fille sure d'elle. La premiere fois que je l'ai vue pleurer c'était quand son pere était mort, suite a une longue maladie.
Cette fois la, je l'avais prise dans mes bras...D'apres mes souvenirs, c'est a partir de ce moment la que nous sommes sortis ensembles...
Je n'osais jamais la toucher, l'embrasser ou meme lui prendre la main, c'était...spécial...
Mais a chaques fois que j'allais mal, elle m'avait réconforté, elle avait toujours été la pour moi.
Jusqu'a ce que je me rendre compte qu'elle n'était avec moi que pour rendre jaloux son fiancé, Sai.
Si j'avais repensé a tout cela il y a encore quelques temps, ca m'aurait fait tres mal...
Mais maintenant, je me mets a repenser aux moindres détails de notre ancienne relation et cela ne me fait rien...sans doute parce que maintenant je suis vraiment heureux avec Lacus...
Fllay s'approcha un peu plus de moi et se blottissait dans mes bras.
-"Excuses-moi Kira...excuses-moi..."
-"Allez..."
Je tendis les bras puis la serra contre moi. Je me sentais bien plus fort psychologiquement qu'avant,c'était a mon tour de l'aider.
-" Calmes-toi Fllay"
Elle leva les yeux vers moi,les yeux toujours en larmes.
-" Pourquoi elle ? Pourquoi tu ne veux plus de moi Kira ?"
Je me sépara d'elle en tournant la tete, cette fois-ci c'était moi qui voulait éviter de croiser son regard.
-" Fllay, arretes ca ! Tu sais bien que tu es avec Sai voyons !"
Ma phrase avait un fond de reproche, voulait-elle que cela se passe comme avant ? Pourquoi faisait-elle toujours tout pour gacher ma vie ?
Elle releva la tete brusquement.
-" Non je ne suis pas avec Sai ! Nos fiancailles ont étés décidées par nos parents ! Mais...Depuis que tu m'as dis que c'était terminé entre nous deux...je..."
Je ne savais pas si je devais écouter le reste de sa phrase, mais j'étais toujours assis sur le banc. Rien que l'idée de me lever me faisait déja mal partout...
-" Kira, je t'aime vraiment ! C'est toi que j'aime !"
Ca devait etre dur pour elle de m'avouer ca,je le savais, mais en aucun cas je ne pouvais lui donner de réponse favorable et ca allait forcément lui faire mal...
-" Fllay, écoute..."
Elle se releva en souriant, cette réaction me surprenait. Elle qui pleurait il y a a peine quelques minutes, affichait maintenant une mine radieuse ? Je la regarda avec de grands yeux étonnés.
-" Ne te donne pas la peine de continuer, je la connais ta réponse !" elle baissa la tete un peu mélancoliquement puis me regarda a nouveau " J'ai déja fait une croix sur nous deux, ne t'inquiete pas pour ca...Je ne voulais pas avoir de regrets, je t'ai dis tout ce que je voulais te dire..."
Contrairement a ce que je pensais il y a encore peu de temps, Fllay aussi avait grandit, elle avait meme beaucoup mûri.
Je n'avais plus spécialement de sympathie pour la jeune fille avec laquelle j'étais sortie il y a longtemps, mais celle qui se tenait debout devant moi maintenant, je la trouvait adorable.
-" Merci Fllay, merci pour tout" concluais-je en souriant.
Une voiture rose s'arreta juste devant nous et se gara non loin du banc où nous étions assis. Ce véhicule me disais quelque chose, je l'avais déja vu auparavant...Mais où étais-ce ?
Fllay tourna les talons et partit sans rien ajouter, je la voyais s'éloigner sans meme se retourner.
-" Fllay ? Qu'est-ce qu'il lui prend ?"
Je me tournais a nouveau vers la voiture rose, la personne qui en sortit n'était autre que ma princesse.
-" Lacus !" m'écriais-je.
Elle courru vers moi, inquiete.
-" Kira ! Mais dans quel état tu es ! Que t'est-il arrivé ?"
Elle vint s'assoir a coté de moi, parcourant mon visage blessé de ses petites mains douces et chaudes.
-" Lacus, j'ai une bonne nouvelle pour toi !"
-" Une bonne nouvelle ? Ca a un rapport avec ton état ?"
Je tentais de lui sourire pour la rassurer,mais son visage démontrait toujours autant d'inquiétude. Je commencais a lui conter de long en large toute l'histoire qui venait de se dérouler en n'oubliant aucuns détails.
Elle en restait bouche-bée, surprise de ce que j'ai pu faire peut-etre ? C'est vrai que j'étais bien amoché, mais cela en valait la peine, elle allait etre tranquille maintenant !


Pov Lacus


Arrivée dans la rue principale, j'avais garée ma voiture pres du banc où j'avais aperçue Kira.
Tiens ? Il y avait quelqu'un pres de lui, Fllay ? Je crois que c'était elle, il m'a semblé la reconnaitre de loin...
Je me suis un peu approchée du banc de bois qui ornait cette grande rue marchande inondée de monde, il faut dire aussi que c'était l'heure de pointe...
Oui, c'était bien Kira, il était assis et regardait en ma direction. Son visage était écorché de tout les cotés, sa chemise déchirée a plusieurs endroits montrant ainsi des marques de coups. Que lui était-il arrivé ? Dire que nous nous étions quittés le matin meme et que je le retrouvais déja dans cet état !
Je me mis a courir vers lui aussi vite que mes jambes me le permettaient.
-" Kira ! mais dans quel état tu es ! Que t'est-il arrivé ?"
Je m'asseya a coté de lui et caressa son visage blessé. Pauvre Kira...Qu'avait-il du subir pour présenter autant de blessures ?
-" Lacus, j'ai une bonne nouvelle pour toi !" m'annoncait-il sans pour autant répondre a ma question.
-" Une bonne nouvelle ? ca a un rapport avec ton état ?"
Il me souriait, il ne faisait aucun doute qu'il se forcait, mais rien que le fait qu'il tente de me rassurer m'apaisait un peu.
Il commença ensuite a me raconter tout ce qu'il s'était passé apres qu'il ai franchit le seuil de la maison...Dire que pendant ce temps j'étais tranquillement en train de me préparer ! Dire que j'étais dans un bain moussant alors qu'il se faisait frapper par ma faute !
Les larmes m'en venaient aux yeux, mais je ne savais plus quoi dire. Comment lui dire que tout ca était de ma faute ? Comment lui dire que j'étais plus que désolée ?
-" Kira..."
Il me souria a nouveau et me serra contre lui, j'avais peur de lui faire mal en m'appuyant contre sa peau blessée.
-" merci...merci Kira..."
Cette phrase était bien loin de pouvoir faire passer tout ce que je ressentais, mais je ne savais pas comment lui dire tout ca...
Il passait sa main dans ma longue chevelure rose en m'embrassant tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Lyna
o0o|Kikilala <3Girl|o0o
o0o|Kikilala
avatar

Féminin
Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 06/02/2008

MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   Jeu 7 Fév - 17:11

Chapitre 12

Pov Kira

Il était tres tard dans la nuit, je rentrais chez moi a pied, revenant de chez lacus cette fois encore. Nous étions restés plusieurs heures tout les deux, elle m'avait soigné de ses mains de fées, puis nous avons passés du temps ensemble, en parlant simplement, puis en s'enlaçant devant un film.
J'arrivais déja chez moi, ca allait etre animé, je le sentais ! Mais apres tout c'était normal, j'avais découché, je n'étais pas non plus rentré de la journée alors que j'avais dit que je le ferais et en prime, je reviens blessé de partout.
Lorsque j'ouvris la porte d'entrée, Cagalli se tenait devant moi, les bras posé en poing sur ses hanches. Elle n'avait pas l'air de tres bonne humeur...
-" Tiens, salut Cagalli ! Ca va ?" Lui demandais-je d'un ton enjoué et presque innocent.
Son cartable semblait etre la seule chose qu'elle avait a portée de main puisqu'elle me le lanca sur la tete.
Mon léger cri de douleur ne semblait pas lui faire regretter son geste.
-" hé ! Mais t'es completement folle !" m'écriais-je en la foudroyant des yeux.
Sans faire attention a mon état,ni meme a ce que je lui avais dit, elle continua d'hausser la voix.
-" Bien fait pour toi ! Tu aurais pu prévenir que tu découchais et que tu rentrais tard !"
Je soupirais, de toute facon elle était incurable, alors autant ne pas esayer de la calmer !
Je me déchaussa en sifflotant puis allait m'expliquer avec maman, essayant de m'excuser pour l'avoir inquiétée.

Le soir meme, alors que toute la famille était dans le salon pour regarder un film, je me rendis compte que c'était le moment ! il fallait que je le leur annonce officiellement !
Maman et papa s'étaient assis dans le divan, Cagalli triait le courrier sur la petite table et moi, je venais de me lever et stoppa le film a l'aide de la télécommande.
-" Papa, maman, faut que je vous dise un truc..."commençais-je d'apparence posé, j'étais en réalité nerveux.
Ils me regardèrent, étonnés. Pour moi, ils était l'exemple du couple parfait. Lorsqu'ils se disputaient, ils le faisaient quand ma soeur et moi étions sortis, ici encore, ils étaient assis l'un a coté de l'autre, se tenant par la main.
-" voila, en fait je dois vous dire que je..."
Je n'eu pas le temps de terminer mon discours que cagalli se leva précipitamment.
-" Je l'ai ! Je l'ai !" s'écriait-elle a tue-tete.
-" Tu as quoi ?" Le ton de ma voix était un peu agacé, elle aurait pu attendre que j'ai terminé au moins !
-" Ma demande de stage ! elle est acceptée !"
Sa demande de stage ? C'était quoi ca encore comme délire ?
Ah oui....elle l'avait faite il y a quelques mois, c'était pour travailler au service juridique de la ville, une continuité pour sa spécialisation en option "droit".
Elle avait déja prévu le coups ! Si cela n'aurait pas marché,elle se serait recyclée en politique !
Futée la soeurette...contrairement a moi qui ne savait toujours pas quoi faire...
Il était temps pourtant ! Apres les études générales, il me faudra une spécialisation pour l'université....
Ah ! Et puis il me faudrait un bon boulot qui payera bien...J'habiterais avec Lacus dans sa belle et grande maison blanche, je lui ferais des cadeaux et on aura des enfants....
En m'imaginant la vie de reves que j'aurais avec elle, je feuillettais un magazine de robe de mariée que Cagalli m'avait mit devant les yeux.
-" Mh? Tu veux te marier avec Asran ?" lui demandais-je alors que moi-meme j'étais dans la lune.
-" hein ? t'es fou ?! J'ai que dix-sept ans idiot !" me répondait-elle, choquée.
-" Ben moi aussi j'ai dix-sept ans et je vois pas le probleme !" en lui répondant, je m'attardais sur la photo d'une robe de mariée que j'aurais bien vu Lacus porter...
-" Quand tu regardes, on aura bientot dix-huit ans ! c'est dans trois mois déja !"
-" Oui..." ce que ma soeur ne savais pas, c'est que j'aspirais a etre déja majeur...
Maman se leva du divan et s'approcha de Cagalli et moi.
-" Tu sais Kira, Cagalli nous a raconté ce qu'il se passait entre ton professeur et toi !"
-" Hein ?!"
Je me tournais vers ma soeur, mais quelle langue de vipere ! De quel droit l'avait-elle dit aux parents ! Et s'ils m'interdisaient de voir lacus maintenant ?!
Maman posa sa main sur mon épaule en souriant.
-" Comment est-elle, cette fameuse "mademoiselle Clyne" ?"
Je lui souria a mon tour, elle était vraiment super, ma maman !
-" C'est un ange !" En parlant d'elle, je ne pouvais m'empecher de sourire.
Elle se releva calmement et se tourna vers l'entrée.
-" Tu as entendu ?" demanda-t-elle dans le vide.
A ce moment, je me demandais si elle n'était pas devenue folle, pourquoi posait-elle une question a une piece vide ?
J'entendis un petit bruit, caché derriere le mur, une jeune femme aux cheveux roses que je connaissais bien en sortit timidement .
-" Oui, j'ai entendu madame Yamato" répondit-elle a ma mere, le sourire aux levres.
-" Lacus !" m'écriais-je, surpris.
Je couru vers elle et glissa ses mains dans les miennes.
-" Lacus ! Mais...je ne comprends pas..."
Elle me regarda dans les yeux en souriant sans pour autant me répondre.
Maman arriva derriere nous, et posa délicatement sa main sur mon épaule.
-" Tu peux peut-etre cacher des choses a tes amis, mais pas a ta mere voyons !"
Son sourire qui dégageait tant de douceur et de bienveillance me donnait l'impression de retomber en enfance, loin de toute contrainte et des problemes...
Je me tourna vers elle et la pris un court instant dans mes bras, chose que je n'avais pas faite depuis tres longtemps.
-" Mais...comment..."
Maman resta souriante.
-" Tu étais surement trop petit pour t'en souvenir, mais il fut un temps où Lacus venait souvent a la maison pour jouer avec Cagalli et toi, bien sur elle était plus agée que vous mais vous vous amusiez bien tout les trois, on aurait dit des freres et soeurs..."
Je l'écoutais attentivement, alors comme ca je connaissais déja Lacus ? Impossible, je m'en serais souvenu tout de meme...
Lacus s'avanca vers nous.
-" Apres que ma mère ai disparu, mon père et moi avons déménagés et nous ne nous sommes plus revus"
Je tournais la tete vers elle, oui...Je me souviens...
Nous étions tout les trois installés sur une couverture étendue sur l'herbe du jardin...Elle était plus grande que moi mais tellement belle...
Sans m'en rendre compte, j'en avait fait mon idéal féminin, elle était comme la seule fille dont je pouvais tomber amoureux. Douce, gentille, mes souvenirs semblaient la définir d'eux meme.
Mais pourquoi étais-je sortis avec Fllay alors ?
Lorsque j'avais vu Fllay pleurer, elle m'avait paru tellement fragile...aussi fragile que l'étais toujours Lacus...
Demain, j'allais pouvoir reprendre l'école, mais je n'irais certainement pas. Mes blessures ne sont pas encore guéries...Et puis aller a l'école sans Lacus, ca n'a plus de sens...
Je me tournais vers elle et lui prit la main.
-" Lacus " murmurais-je en la ramenant contre moi tout en passant ma main dans ses cheveux.
J'entendis la voix de maman alors qu'elle nous regardait.
-" Dire que nous avions pensés vous fiancer des la naissance...Mais étant donné qu'il y avait tout de meme une différence d'age nous avons préféré oublier cette idée..."
Lacus et moi tournions la tete en meme temps vers elle.
-" Tu as vu maman ? Nous nous sommes retrouvés sans le savoir vraiment, je suis sur que c'est le destin !" lui répondis-je en souriant.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kikilala.meilleurforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon professeur est un ange[12 chap-Fini]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» professeur de Français à la recherche d'idées et de contacts
» Gâteau d'ange
» Fini le catch sur NT1 ?
» [Belles montres] Pita ou les fiches bricolages du professeur Choron.
» La cuisine de Mme de St-Ange: Malakoffs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kikilala :: créations :: Kikilala-
Sauter vers: